lundi, août 24, 2015

Attaque du Thalys : ce que la fuite des employés SNCF abandonnant les passagers à leur sort nous révèle de notre société | Atlantico.fr



Après l'attaque du Thalys, vendredi soir, les premiers témoignages dénoncent la panique des employés du train. Laissant les passagers à leur sort, ils auraient préféré se calfeutrer dans un compartiment sécurisé. L'opposition avec la réaction héroïque des militaires (ainsi que d'un passager français dont on ignore l'identité) qui ont appréhendé l'agresseur soulève la question morale de leur désertion. La société assure qu'au contraire, ses employés ont caché plusieurs passagers. Suite...

1 commentaire:

  1. Cette information me rappelle une histoire drôle...
    "A bord d'un avion de ligne, qui vole normalement au dessus de l'Océan...Soudain une annonce du commandant de bord....
    Mesdames et messieurs, je dois vous faire part d'un petit incident technique...mais il n'y a pas de motifs d'inquiétude...Vous être peut être surpris par le silence ? Tous nos moteurs se sont arrêtés pour une raison inconnue et l'avion est maintenant en vol plané en pilote automatique.....Tous les membres de l'équipage ont pris les mesures pour revenir le plus tôt possible à une situation normale....et si vous regardez par le hublot droit vous pouvez nous voir dans un petit canot sur l'océan en train de ramer pour aller chercher de l'aide...Tout va bien !"

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme mais je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.