lundi, mars 16, 2015

Un emploi public créé détruit 1.5 emploi dans le secteur privé

 La part totale des effectifs de la fonction publique (État, collectivités locales et fonction hospitalière), du secteur parapublic, des entreprises publiques et des organismes privés à financement public, est de 25,4% de l’emploi total, et  l’emploi privé hors fonction publique est de 74,6% (source SIASP, Insee). Mais cette catégorisation exclut de nombreux secteurs marchands qui bénéficient de subventions importantes de l'État, ainsi que les associations qui dépendent de financements publics,  la réserve parlementaire et les emplois aidés. Si l’on ajoute le nombre d’agents de la fonction publique (5.6 millions), ceux du secteur parapublic (2 millions), les chômeurs catégorie A (3,2 millions), les personnes qui bénéficient de minimas sociaux (1,3 million), les salariés du secteur associatif rémunérés par de l’argent public (1 million), les employés et les travailleurs temporaires dans le secteur agricole subventionné (1 million), et les 750000 emplois aidés, on arrive à un total de 14,75 millions de personnes soit la moitié de la population active qui sont payés par l'État! L'État est obèse  et comme tout obèse il finit par plus pouvoir agir ni se mouvoir. Suite...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.