samedi, juin 21, 2014

À propos des naufrages de Lampedusa

Quand on voit les naufrages face à Lampedusa, je me pose une simple question: pourquoi ces naufragés ne choisissent-il pas d’émigrer vers le Qatar, le Nigeria, l’Arabie Saoudite ou tout simplement l’Algérie? Lire...

1 commentaire:

  1. Quand les peuples sont réduits en esclavage par les dirigeants de régimes totalitaires qui veulent imposer à tous, des modes de vie inacceptables, il n'y a que deux solutions, fuir et aller là où l'on croit que le bonheur et la liberté existent - c'est comme cela que les États-Unis se sont construits au 19è siècle et début du 20è - ou se battre contre la tyrannie, seuls ou avec l'aide de peuples attachés à la liberté. L'histoire est jonchée d'évènements de cette nature. Récemment, on a eu le nazisme et le projet allemand de dominer toute l'Europe [lien]; et le Japon, sorti de 400 ans d'isolationisme et voulant imposer son hégémonie sur toute l'Asie [lien]... Il a fallu la 2è guerre mondiale, 50 millions de morts et la bombe atomique pour venir à bout de ces deux totalitarismes. On a eu Pol Pot et les Khmers rouges au Cambodge [lien]; les boat people au Vietnam [lien]... Nous avons eu le nettoyage ethnique en Bosnie et aujourd'hui il menace en Ukraine. Sans oublier le génocide arménien et wandais. Et plus grave encore nous avons l'islamisme radical diffus dans le monde et dont on ne sait pas si et comment on en sortira - Afghanistan, Al Quaida, Aqmi, Mali, Nigeria, Libye, Syrie, Egypte, etc...

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.