samedi, mai 10, 2014

Imposition des loyers fictifs perçus par les français, propriétaires de leur résidence principale.

La taxation des loyers fictifs perçus par les propriétaires de leur résidence principale a défrayé la chronique en septembre-octobre 2013. Une épée de Damoclès au dessus de nos têtes. Après avoir payé durant 15-20 ans les mensualités de prêts immobiliers, durant les années 1970-1980 à des taux d'intérêts élevés, nous voilà menacés de devoir payer un impôt supplémentaire qui correspondrait à la valeur locativ,  base du calcul de la taxe d'habitation. Calculez: pour une base locative de 1000€/mois, IRPP plus prélèvements sociaux, cela fera 1000€ d'impôts supplémentaires.... Tous les liens recherche google...

- Imposition des loyers fictifs : mais où va-t-on? | la Tribune
- Taxer les propriétaires sur un loyer fictif ne rapporterait vraisemblablement rien | Figaro
- Faut-il taxer les "loyers fictifs" ? Quels sont les arguments pour et contre? | Alternatives économiques
- Non à un impôt sur les loyers fictifs | Ifrap

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.