Sunday, October 20, 2013

Fwd: . Les chances pour la France au tribunal à Marseille !!!




Début du message transféré :

Les chances pour la France au tribunal à Marseille !!!

Par quel mystère ils se sentent aussi fort et aucune crainte de la police, des magistrats, des conséquences ? et moi, je me liquéfierai si je me faisais arrêter pour une infraction minime...JEP



Au tribunal, les Juges se sentant en danger, vont devenir plus cléments vis à vis des délinquants violants!!! Déjà que la justice est en général laxiste, on s'attend au pire!!!! 
Rien sur les ondes c'est bizarre
 
 
 
                              IL   FAUT   LE   FAIRE   SAVOIR.   
>
              comblons  les  lacunes  volontaires  de  la  presse
 

Marseille : Abdeljalil Belbraïk s'adresse aux juges : « Va niquer tes morts ! Espèce de fils de pute ! »
Lourdes peines pour avoir, vendredi, transformé le prétoire en un ring de boxe
Des peines de huit à dix mois de prison ferme et un maintien en détention ont été prononcés, hier soir, contre trois jeunes prévenus qui,
vendredi, à l'issue d'un délibéré, avaient provoqué dans la salle d'audience du tribunal correctionnel une véritable scène d'émeute.
Le tribunal venait de condamner à douze mois de prison Ahmed Belbraïk pour trafic de stupéfiants lorsque le public a bruyamment manifesté.
Le président Fabrice Castoldi avait alors ordonné l'évacuation de la salle durant laquelle, le frère du condamné,
Abdeljalil Belbraïk, 20 ans, s'adressait aux juges en termes injurieux : « Va niquer tes morts ! Espèce de fils de pute ! »
Le procureur présent à l'audience, relevant l'outrage à magistrat, ordonnait l'interpellation immédiate mais quatre policiers ont été
nécessaires pour y procéder dans une confusion totale.
Entendu par les enquêteurs, le président Fabrice Castoldi assurait n'avoir jamais connu une telle violence en vingt ans d'exercice des prétoires et l'un de ses assesseurs confiait sa peur de voir les dix policiers – tout l'effectif du palais – débordés. [...]
 
 



>

>

>

No comments:

Post a Comment

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.