samedi, octobre 12, 2013

Notre petit fils Antoine (à gauche) prononçant le serment d'Hippocrate

Notre petit-fils Antoine Casel prononçant le serment d'Hippocrate le 10 octobre 2013 à l'Hopital Bichat- Claude Bernard... C'est l'occasion de connaître le serment d'Hippocrate et de rendre hommage à tous les médecins!

Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination […]. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. […]

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera.
Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. […]
Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément. […]
Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés. […]
Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré et méprisé si j’y manque.

En savoir plus.
- Le serment d'Hippocrate (wikipedia) 
- LE SERMENT D’HIPPOCRATE
- Actualité du serment d’Hippocrate | Eric Delassus UFR médecine, laboratoire d’éthique médicale, université Francois-Rabelais, Tours.
- Eric Delassus Cogitations

1 commentaire:

  1. Philippe Champagnesamedi, octobre 12, 2013

    Merci Pierre pour le serment d'Hypocrate, souvent cité mais rarement énoncé.
    Bravo au nouveau médecin !

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.