mardi, septembre 03, 2013

Faire des économies ? Que les élus montrent l’exemple ! - Economie Matin

Difficile de suivre ce point de vue sans tenir compte du fait que la rémunération est un des termes de l'échange entre deux producteurs d'utilité; donc de valeur.
Vouloir ramener tout ce monde plus près de la base n'est pas une solution. Ce qu'il faut c'est relever la base et c'est cela que le "socialisme" ne peut pas faire.
Le problème n'est pas que ces gens sont trop payés, mais qu'il y en a trop et que le système qui les emploie, dans son ensemble, est pléthorique et inefficient; ce que la cour des comptes ne cesse de dire à longueur d'années; une cour des comptes composée elle aussi de ces fonctionnaires bien rémunérés et "justement" dans le cadre d'un échange d'utilité et de valeur.
 Le problème de la France c'est que l'état, selon son penchant historique et le choix de société des français, n'a cessé de grossir; cela était permis par la prospérité générale - la croissance - mais désormais par sa taille et la maturité de la croissance, l'état étouffe la société civile et le système de production de biens et de services marchands.
Tous ces gens perçoivent une rémunération "juste" au sens des termes de l'échange, et ils dépensent leurs revenus à échanger avec ceux qui produisent les biens et services marchands. Mais pour leur donner ces niveaux de revenus, l'état doit prélèver de plus en plus sur les producteurs par une fiscalité excessive, ce qui finit par empêcher les producteurs de produire, les amène à licencier du monde, à créer des chômeurs, que l'état doit indemniser, etc. etc. ON TOURNE EN ROND. Revoir les shadoks!... Suite...

- Tourner en rond; les shadoks.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.