dimanche, septembre 15, 2013

Des lecteurs et amis demandent si le blog existe encore.

Des lecteurs et amis demandent à mon épouse quand ils la rencontrent si le blog existe encore. Elle répond bien sûr! La question vient du fait que je n'envoie plus de notifications de mises à jour pour ne pas importuner les internautes en encombrant leurs boites mail de manière forcée. J'utilise désormais un système d'inscription (une boite se trouve en haut à droite du blog - inscrivez votre email et cliquez OK). En vous inscrivant, vous recevrez périodiquement un mail vous notifiant des billets publiés le jour même. Ceci vaut pour le blog paysdefayence.blogspot.com et pour le blog pierreratcliffe.blogspot.com.

Je continue de m'intéresser aux sujets importants de notre société, au social, à l'économie et à la politique, en pointant les auteurs, les journalistes, les commentateurs qui ont des choses pertinentes à dire, c'est à dire des faits, des connaissances, la compréhension des causes et des conséquences des faits. A notre époque, comme toujours, ce dont nous avons tous besoin c'est de nous nourrir, de nous vêtir, de nous loger, de nous déplacer, de pouvoir communiquer par les TIC, et avoir quelques loisirs: et pour avoir tout cela nous devons participer activement à la production de ces biens et services que nous échangeons entre nous; donc avoir un emploi rémunéré correctement dans une entreprise de production de biens ou de services. Et plus que tout nous avons besoin que l'état et la société organisée nous respectent individuellement dans notre liberté et notre dignité; nous sommes "sujets" de nous-mêmes, pas d'un roi comme avant (il y en a pourtant qui se comportent encore comme tels), ni d'un état, ni d'un parti politique... Tels sont les sujets essentiels de préoccupation de nos concitoyens. Le reste est accessoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.