23/02/2013

La France en sursis - C dans l’air – France5

La Commission européenne a dévoilé ce matin ses dernières prévisions économiques pour la France, et elles ne sont pas bonnes : selon Bruxelles, notre croissance sera quasiment nulle cette année, à 0,1 %, et notre déficit public atteindra cette année 3,7 % du PIB, loin de l'objectif imposé des 3 %.
L'émission C dans l'Air du 22 février 2013 a été consacrée à la situation de la France, croissance quasi nulle, dépenses publiques excessives, économie réelle étouffée, déficit accru, dette de 90% du PIB, chômage...... Voir ou revoir l'émission du 22 février 2013.

 - En savoir plus

2 commentaires:

  1. Il y avait un reportage où l'on demandait aux députés socialistes ce qu'ils pensaient de la réduction des dépenses publiques. Évidemment c'était la défense des dépenses publiques le discours dominant: les dépenses publiques sont utiles, à la consommation et à l'investissement. Il ne faut donc pas les réduire!!! mais l'État investit dans des projets pas toujours utiles, ou qui se révèlent catastrophiques; et la consommation d'une partie des fonctionnaires c'est de la prédation de la production. On est dans un cercle vicieux. Plus de dépenses publiques c'est moins de consommation privée, moins d'investissements utiles c'est à dire choisis par les consommateurs.

    RépondreSupprimer
  2. Désolé, mais vous n'avez rien compris : pour la gauche et les cohortes de fonctionnaires qui en attendent tout, la dépense publique, c'est la corne d'abondance. N'avez vous pas compris une fois pour toutes que la dépense publique (et l'arrosage social aussi) est une source de prospérité. Plus vous dépensez en publique/social, plus vous vous enrichissez, CQFD ! Le problème vient des pisse-vinaigre qui trainent les pieds pour que l'on ne lache pas totalement les vannes, sans quoi, ce serait le bonheur. Quant a savoir qui va alimenter les caisse de dépenses, pas de ces questions bassement comptables, la foi socialiste assurera le succès. Un peu comme Lissenko qui en ex-urss avait persuadé Staline que la foi communiste lui permettrait de miraculeuses récoltes de blé dans la toundra glacée. Occasionnant un passage quelques centaines de milliers de morts supplémentaires. Mais tranquilisons nous : aucun des membres du PC ne figurait parmisles victimes.

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.