24/01/2013

La longue histoire de l'amitié franco-britannique


Dans le contexte du cinquantenaire du traité de l'Élysée scellant la réconciliation entre la France et l'Allemagne, puis de la déclaration de David Cameron premier ministre britannique concernant une éventuelle sortie de l'Europe soumise à référendum en GB, je saisis l'occasion pour publier cet article sur l'histoire de l'amitié franco-britannique... Suite...

En savoir plus.

1 commentaire:

  1. On peut se demander pourquoi je publie ce billet sur l'amitié franco-britannique 73 après l'invasion allemande et nazie en mai 1940, l'évacuation de milliers d'anglais vivant en France, l'exode de millions de français, de hollandais et de belges vers le sud de la France, hors de la zone des combats, déversant sur les routes des millions de voitures, de brouettes, de poussettes, d'attelages, de camions... bloquant ainsi toute circulation militaire, mitraillés par les terrifiants stukas de l'aviation allemande... C'est du passé diront certains!

    Mais le passé sert à comprendre le fonctionnement de la société. La société est d'abord composée d'individus: hommes, femmes et enfants, groupés en familles chacun travaillant librement pour assurer sa subsistance, cad. nourriture, logement, vêtement, déplacements... et échangeant le fruit de son travail avec celui des autres. Les institutions sociales plus ou moins coercitives sont l'émanation de ces individus et comme telles doivent assurer la paix civile, la police, la justice, le respect de la liberté individuelle, et de la propriété privée pour que chacun puisse exercer sa liberté et atteindre le meilleur bien-être. Dès lors qu'une institution déborde de ces fonctions, on est dans le totalitarisme. Ce fut le cas de l'Allemagne Nazie de Hitler qui prépara la guerre dès 1933, en formant son peuple, sa jeunesse et toutes ses forces économiques et industrielles à la guerre de revanche de leur défaite de 1918. L'Allemagne aujourd'hui a appris la leçon que la guerre est la pire des choses sociales qu'un État puisse entreprendre.

    Il y avait en France et particulièrement dans le Pas de Calais et dans le Nord, des milliers d'anglais ou descendants d'anglais qui vivaient paisiblement, heureux d'y être et d'exercer un métier utile, élevant leurs enfants.... Après l'armistice, les allemands ont arrêté [lien]et déporté tous les civils anglais mâles qui n'avaient pas été évacués et ont voulu diffuser en France la haine des anglais; des journalistes se sont prêtés honteusement à ce jeu [lien]

    RépondreSupprimer

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.