20/09/2012

L'état des lieux : les chiffres-clés d'une révolution productive manquée Alexandre Mirlicourtois | Xerfi Canal

Si on veut bénéficier des effets positifs du partage du travail au niveau mondial, il appartient à nos entreprises françaises d'être en mesure de produire et de vendre aussi en Chine et ailleurs. Or nos industries manufacturières sont en difficulté (voir la vidéo, cliquer sur l'image). Je prétends que c'est en grande partie la faute de notre État prédateur, déficits et dette cumulée depuis 3 décennies; d'où la nécessité aujourd'hui de faire payer les ménages et les entreprises (10 milliards chacun au budget 2013) pour assainir les finances publiques... C'est la dépense publique qui doit baisser pour redonner aux entreprises la capacité d'investir et libérer les forces vives du pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.