jeudi, juillet 13, 2006

Manoeuvres au parti socialiste....


Histoire de savoir comment ça se passe au parti socialiste.....

Arnaud MONTEBOURG a informé les participants de son mouvement "Renover maintenant" de son impossibilité d’être candidat à la candidature du fait de l’évolution des discussions relatives aux 30 signatures qui désormais devront accompagner toute déclaration de candidature à l’investiture du parti. Depuis cette « innovation » de la Direction Nationale issue du Congrès du Mans, destinée à rendre impossible les candidatures autres que celle des traditionnels éléphants du parti, tout candidat doit être agréé par 30 membres titulaires du Conseil National ou 1er Secrétaires Fédéraux. Inutile de préciser l’objectif de ces candidatures officielles. Depuis le Mans, un courant comme le notre ne peut compter que sur 15 titulaires et 1er Fédéraux. Cette représentation réduite est d’ailleurs sans rapport avec la force militante qui a rejoint Rénover maintenant depuis décembre 2005. Autant dire que, hors contexte exceptionnel, une candidature émanant de nos rangs est impossible. C’est ce que recherchait la direction nationale : Interdire une fois de plus à la diversité dans le parti d’exister. Derrière la gestion souriante et débonnaire du parti, se cache une véritable captation de l’appareil qui broie les minorités au bénéfice systématique du 1er Secrétaire et de ses amis en premier lieu, de ses alliés en second lieu. Gageons que nous en aurons d’autres regrettables démonstrations sous peu


Enjeu politique 2007

Programme du parti socialiste: illusions....



En lisant le programme que vient de présenter le Parti socialiste dans la perspective des élections présidentielles, on croit être victime d'hallucinations et l'on se trouve brutalement plongé dans le climat d'illusions idéologiques qui a entouré la venue au pouvoir de Mitterrand. Décidément, les socialistes français n'ont rien appris, n'ont rien compris, n'ont pas vu les mutations profondes et rapides qui se produisent au-delà de nos frontières.

Autres articles sur le même sujet dans mon Dossier économie

mardi, juillet 11, 2006

A propos du livre "le mal français" d'Alain Peyrefitte

Le diagnostic d'Alain Peyrefitte n'a pas pris une ride,
par Jean d'Ormesson, de l'Académie française. Figaro 08 juillet 2006.

lundi, juillet 03, 2006

les déboires d'EADS, l'A380, démission de Forgeard et son remplacement par Louis Gallois

Les récents déboires de EADS, la démission de Noël Forgeard et son remplacement par Louis Gallois ne sont pas là pour nous rassurer sur l'avenir de l'A380 et d'EADS.

la baisse du chômage continue (juin 2006)

D’après l’INSEE, le taux de chômage au sens du BIT ressort à 9,1% de la population active française en mai, contre 9,3% en avril. La baisse se poursuit donc avec 45.000 demandeurs d'emploi en moins par rapport au mois dernier et cela profite à toutes les catégories.